2010

Publicité romande met en place un organe de conciliation
PEINTURE José Roosevelt expose une oeuvre lyrique
PUBLICITÉ PubliGroupe renoue avec les profits
Une saison très orchestrale avec des oeuvres du compositeur Norbert Moret
Radio Télévision Suisse : La RTS s'affiche


News 12
News 11
News 10
News 09
News 08
News 07
News 06
News 05
News 04
News 03
News 02
News 01
News 7-12.00
News 1-6.00
News 99
News 98
News 97
News 96











PUBLICITE ROMANDE met en place un organe de conciliation
pour les litiges de la branche

Dans sa volonté de soutenir la branche publicitaire et conformément à ses statuts, Publicité Romande a institué un organe de conciliation.

Le recours à la conciliation est une voie toujours plus prisée de résolution des conflits, elle évite le recours à une procédure judiciaire, souvent longue et coûteuse, mais permet aussi à celui qui s’estime dans son bon droit de faire valoir ses arguments devant une instance professionnelle, neutre et indépendante.
L’organe de conciliation de Publicité Romande (OC) est présidée par le chef des Affaires juridiques de Publicité Romande, Claude Miffon. Il fonctionne également comme Président conciliateur pour les litiges confiés. Selon la nature du litige, un ou plusieurs experts l’assistent.
Claude Miffon est titulaire d’une licence en droit de l’université de Genève et d’un MBA en gestion d’entreprise (CRPM), il a occupé plusieurs fonctions dirigeantes dans diverses entreprises de la branche marketing, communication et publicité. Il dispose en outre d’une expérience en qualité de juge assesseur à la commission cantonale de recours en matière administrative du Canton de Genève.
Pour tout renseignement, veuillez contacter :

François Besençon, Président, 079 446 18 12

A propos de Publicité Romande – Publicité Romande est une marque de la Fédération romande de publicité FRP, organisation faîtière de la publicité en Suisse romande créée en 1928. Publicité Romande défend l’industrie publicitaire en Suisse romande. Elle siège notamment auprès de Publicité Suisse PS, de la Commission suisse pour la Loyauté, de la Fondation statistique suisse en publicité, du centre de formation SAWI, de la commission des utilisateurs de la REMP et de la fondation Mediapulse. Publicité romande est également propriétaire de Com.In Sàrl, société éditrice du journal Com.In.

Communiqué No 2010008 I Lausanne, le 30 septembre 2010
[sommaire]











FRIBOURG José Roosevelt expose une oeuvre lyrique

José Roosevelt revient à Fribourg et à la peinture. Il expose à la galerie Plexus ses travaux récents plus libres et plus lyriques que l'œuvre fantastique qu'on lui connaissait lorsqu'il était installé en Gruyère. Le talent pictural de l'artiste brésilien le sert aujourd'hui dans une démarche faite de mouvement, de mystère et de fantaisie. José Roosevelt explique qu'il a cessé de peindre à la fin de l'année 2006. «Je n'avais plus rien à dire en peinture. J'ai poursuivi mon travail de bédéiste, devenant même mon propre éditeur. A fin 2009, j'ai ressenti le besoin de reprendre mon travail à l'huile sur toile en perdant mon obsession du réalisme. Je me laisse porter par un mot, la lumière, les couleurs sans totalement abandonner des éléments réalistes. (La poire, le jeu d'échecs et les drapés aériens sont toujours là, ndlr). Je crois que cet arrêt a été salutaire. Je reviens à la peinture avec plus de force et de passion. Le surréalisme n'obéit pas à ma volonté, il exprime quelque chose. C'est mon état d'esprit actuel. Je suis plus serein, j'aime la lumière.»

«Bien sûr il y a souvent des déchirures et de petites fenêtres sur le réalisme et mes objets fétiches», avoue l'artiste qui accroche une quarantaine de toiles où la technique sert une liberté d'expression et de couleurs qui fait plaisir à voir. José Roosevelt est épanoui.

> Jusqu'au 25 septembre 2010,
me, je 14-18 h, ve 15-19 h, sa 10-12 h et 14-18 h
Fribourg – Galerie Plexus, St-Nicolas-de-Flue 8.

La Liberté I Jeudi 2 septembre 2010 I MDL
[sommaire]
















PUBLICITÉ PubliGroupe renoue avec les profits

PubliGroupe a retrouvé les chiffres noirs au ter semestre 2010. Le groupe multimédia vaudois a dégagé un bénéfice net de 27,1 millions de francs, contre une perte de 8,5 millions un an auparavant, a annoncé hier l'entreprise. Après deux années noires, le redressement est en marche pour l'annonceur lausannois.
Pour renouer avec les bénéfices, Publi¬Groupe a procédé à de nouvelles réductions de coûts, de l'ordre de 27 millions sur un objectif annuel de 38 millions. Activité historique et pilier de PubliGroupe, Media Sales, l'unité de commercialisation d'espaces publicitaires, a réduit sa perte d'exploitation à 3,1 millions.
Le chiffre d'affaires de Media Sales a régressé à 585,4 millions (-10,8%), un recul en partie lié à la fin de coopération exclusive avec trois éditeurs de journaux, dont Edipresse. Publigroupe table sur un «redressement durable» de l'unité en 2011, grâce notamment à une plateforme digitale et une offre de prestations modulables. Dans ce domaine, il espère atteindre «une position de leader dans le marketing online en Suisse et dans les principaux marchés européens».

La Liberté I 31.08.2010 I ATS/KEYSTONE
[sommaire]













Une saison très orchestrale

FRIBOURG • La nouvelle saison de la Société des concerts débutera en octobre avec des œuvres de Richard Strauss et du compositeur fribourgeois Norbert Moret.

Les concerts avec orchestre restent le point fort de la nouvelle saison de la Société des concerts de Fribourg. Sur les onze concerts à l'affiche en 2010­2011 — un de moins que les saisons précédentes — pas moins de sept concerts invitent une phalange helvétique, allemande ou d'Europe de l'Est. A commencer par le concert d'ouverture, le 22 octobre. Le Basel Sinfonietta dialoguera avec une mezzo-soprano et le violoncelle de Tho­mas Demenga dans des oeuvres de Richard Strauss et du compositeur fribourgeois Norbert Moret.

Le 3 novembre, l'Accroche-Chœur chantera «Ein Deutsches Re­quiem» de Brahms avec l'Orchestre symphonique suisse des jeunes. Le 26 novembre, Chopin sera à l'honneur avec le pianiste Bogdan Cza­piewski et la Polnische Kammerphil­harmonie. C'est l'Orchestre de chambre de Lausanne qui donnera le dernier concert de l'année 2010, le 9 décembre, en compagnie du pianiste Marc Pantillon. Prokofiev, Poulenc et Bizet seront au programme. Au début 2011, le 28 janvier, la Neue Philhar­monie Westfalen donnera un concert russe – Moussorgski, Tchaïkovski et Stravinski – aux côtés du violoniste Serge Zimmermann. Le 16 mars, Le Tallin Sinfonietta mettra en regard des œuvres classiques de Haydn et Mozart avec celles du compositeur contemporain estonien Erkki-Sven Tüür. Le 12 avril, la Nordwest­deutsche Philharmonie accompagnera un autre violoniste, Vilde Frang, dans des œuvres de Sibelius et Moussorgski.

Restent quatre concerts de musique de chambre. Le Trio Storioni (trio avec piano) prépare des pièces de Haydn, Schumann et Smetana pour le 17 février. Le 9 mars, les solistes lauréats du Concours international de Genève, dont le Quatuor Galatea, formé en partie de cordes fribourgeoises, auront une tribune. Le 10 mai le pianiste Jean-Bernard Pommier rendra hommage à Liszt, grand admirateur de Bach, dans un récital. Et pour terminer la saison le 22 mai, dans une affiche qui n'a pas encore été arrêtée, la Société de concerts offrira une tribune à de jeunes musiciens.

La Liberté I 26.08.2010 I Elisabeth Haas
[sommaire]










La RTS s'affiche

Le nouveau logo de l'entreprise RTS a été dévoilé au Salon du Livre à Genève, fin avril. La Radio Télévision Suisse est la première entreprise de la SSR (Société suisse de radiodiffusion) à utiliser cette nouveauté dont l'identité visuelle sera commune à toutes les régions linguistiques du pays: la même typographie, les mêmes couleurs et les mêmes formes seront également utilisées en Suisse alémanique et en Suisse italienne. Le but de la SSR: créer une cohérence de groupe, ainsi que le pratiquent à l'étranger les entreprises audiovisuelles de service public comme la BBC en Angleterre, France Télévisions et Radio-Canada.

Les chaînes radio et télévision conservent leurs visuels et leurs logos actuels. La TV va toutefois réexaminer son identité visuelle en 2012, lors de la bascule vers la télévision HD (haute définition). D'ici cet été, la Suisse romande va donc s'habituer à voir circuler des véhicules habillés des nouvelles lettres RTS.

mai.2010
[sommaire]