PLAQUETTE I RÉFÉRENCES I

La pub, notre job!
Une communication motivante!
Une équipe qui projette et réalise!


deutscher Text
LE MONDE DU PAPIER
L'histoire du papier (PDF 770 Ko)
La renaissance du papyrus
Le filigrane


La pub, notre job!

Nous croyons en la publicité vérité et notre job nous passionne. La communication de votre entreprise mérite un savoir-faire, des connaissances techniques et professionnelles à la hauteur de vos ambitions et de votre potentiel.

Notre force créatrice trouvera le langage pour parler au coeur et à la raison de vos prospects. Nous définirons avec vous, vos objectifs, le contenu de vos messages et votre concept d'entreprise afin d'être vrai.

Votre entreprise trouvera en nous le partenaire idéal. Notre succès dépend du vôtre. Nous devons être performants. Nous vous apportons des faits. Sous le signe du Lion, l'efficacité!

[sommaire]



Une communication motivante!

Sous le signe du Lion, l'efficacité... C'est vite dit, mais nous le prouvons. En communication publicitaire les critères de jugement des clients ou prospects sont mouvants et c'est là notre unique difficulté.

Notre job, nous le connaissons et régulièrement, nous consacrons du temps à notre information et formation. La force de notre équipe pluridisciplinaire est encore augmentée par nos relations professionnelles: amis, partenaires et même concurrents.

Parlons de notre difficulté, l'évaluation de nos productions, l'affrontement de la critique en petit comité, avant le verdict de la vox populi. Il est rare qu'une personne ait tous les éléments pour juger notre travail et la valeur de nos réalisations. En fonction de la situation les critères sont ou émotionnels (l'esthétique), ou rationnels (le coût). Si ces 2 approches sont à prendre en compte certes, la vérité est souvent entre 2 extrêmes. Toutefois, pour jauger une réalisation publicitaire valablement, une méthode existe. Fixons en premier lieu l'objectif de la communication et ensuite nous verrons si nous avons atteint cet objectif. Si un simple trait droit devrait permettre d'atteindre l'objectif fixé, le bon travail sera ce trait droit.

[sommaire]



Une équipe qui projette et réalise!

C'est en 1968 déjà que 2 graphistes «fondèrent» R.A. De développement en développement l'agence s'est affirmée, s'est taillée quelques succès et a trouvé plus que sa voie, sa maturité.

R.A. est devenu en 1973 Royal Agency SA et le lion notre image. C'est un lion sympathique et réfléchi, conscient de sa personnalité et de ses justes capacités, qui sort les griffes avec plaisir mais ne s'attaque pas aux éléphants. Il préfère les convaincre.

Pour mettre en valeur notre savoir-faire, nous avons aussi l'équipement. Installé entre la ville et la campagne, notre atelier-studio est intégré dans un verger propice à la réflexion. Sur 3 étages, nous disposons de tout ce que nous nous sommes offert pour notre bien-être professionnel. Technique et laboratoires en sous-sol sur 37 m2, ateliers et bureaux au rez sur 100 m2, studio et création à l'étage sur 100 m2. Nous sommes à l'aise et disposons d'espaces de dégagement modulables en fonction de notre activité.

Notre horizon ouvert et large est dans le vent. Nous sentons les courants de la communication. Nous sommes entourés de partenaires choisis et motivés oeuvrant dans les domaines suivants: impression offset, litho, sérigraphie, décoration, enseignes, vidéo.

Concepteur, graphiste, photographe, texter, spécialiste en média, en marketing, en publicité, nous serons tout pour vous.

[sommaire]



Werbung, unser Job!
Motivierende Kommunikation!
Ein Team welches entwirft und realisiert!

Werbung, unser JOB!

Wir glauben an die Werbung die der Wahrheit entspricht und sind von unserem Beruf begeistert. Die Kommunikation Ihrer Firma verlangt Gewandheit, technische und berufliche Fachkenntnisse, welche Ihren Ansprüchen und Möglichkeiten entsprechen.

Unsere Kreativität spricht Herz und Verstand Ihrer Kundschaft an. Gemeinsam mit Ihnen definieren wir Ziele, Inhalt Ihrer Mitteilungen und Ihr Firmenkonzept, der Wahrheit entsprechend.

Ihr Unternehmen findet mit uns den idealen Partner. Unser Erfolg ist von Ihrem Erfolg abhängig. Wir müssen ganz einfach effizient sein. Wir zeigen Ihnen Tatsachen und, unserem Zeichen des Löwens entsprechend: Leistungsfähigkeit !

[Inhalt]



Motivierende Kommunikation!

Wir kennen unseren Beruf und räumen Information und Ausbildung grosse Bedeutung ein. Unser vielseitiges Team wird durch unsere Beziehungen ergänzt: Freunde, Partner, ja selbst Konkurrenten.

Unter dem Zeichen des Löwens: Leistungsfähigkeit. Schnell gesagt ? Wir beweisen es Ihnen. Die Wirksamkeit einer Werbeaktion ist manchmal schwer zu bemessen, denn oft werden unterschiedliche Urteilskriterien angewandt (Esthetik oder Kosten). Diese bewirken gegensätzliche Einschätzungen. Es gibt jedoch ein Mittel zur Bewertung einer Werbeaktion: zuerst das Ziel genau zu definieren und danach zu prüfen ob dieses Ziel erreicht wurde. Genügt hierzu ein kleines Zeichen, so besteht die richtige Aufgabe darin, eben dieses kleine Zeichen zu gestalten.

[Inhalt]



Ein Team welches entwirft und realisiert!

Bereits 1968 haben zwei Graphiker R.A. «gegründet» und in den nachfolgenden Jahren erfolgreich ausgebaut. R.A. wurde 1973 Royal Agency AG und der Löwe unser Zeichen. Der Löwe ist sympathisch und selbstbewusst. Seine Krallen benutzt er lediglich zum überzeugen und dies tut er mit Freude.

Zu unserer Gewandheit und unseren Fachkennntnissen gehört die entsprechende Ausrüstung. Unser Atelier liegt zwischen Stadt und Land. Ein idealer Ort zum Nachdenken.

Unsere Räumlichkeiten sind grosszügig bemessen und bestens eingerichtet. Wir fühlen uns wohl ! Unser Horizont ist weit und weltoffen, wir spüren die Schwingungen der Kommunikation. Ausgesuchte Partner begleiten unser Schaffen in folgenden Bereichen: Offsetdruck, Litho, Siebdruck, Dekoration, Reklamegestaltung, Video, usw.

Gestalter, Graphiker, Photgraph, Texter, Media-, Marketing- und Werbespezialist... all das können wir für Sie sein.

[Inhalt]


LE MONDE DU PAPIER


La renaissance du papyrus

Qu'est-ce que le papyrus?
Le papyrus, ou «cyperus papyrus L.», est l'une des plus anciennes plantes du monde. Il joue un rôle primordial dans l'ancienne Egypte : la moelle tendre de la basse tige constitue un aliment courant et le reste de la plante est utilisé pour la fabrication de corbeilles et de tables, voire pour la construction de barques.
La plus grande part de la production de papyrus, aux tiges longues de 3-4 m, est cependant consacrée à la fabrication du support — le papyrus — et des instruments d'écriture.
Les Egyptiens préservent longtemps un secret de fabrication pour s'assurer, durant plus de 3000 ans, le monopole de ce matériau précieux. Ils l'exportent vers de nombreux pays méditerranéens, où les supports les plus divers se disputent alors le marché: plaques de cire, tablettes d'argile, de terre cuite, parchemin.

Un concurrent : le papier
Lorsque T'sai Lun découvre le papier en l'an 105 après J.-C., les Chinois gardent également le secret de sa fabrication, jusqu'au e siècle, où il est divulgué par des prisonniers de guerre, au profit de l'Afrique du Nord d'abord, puis de l'Europe. Très vite, le papyrus sombre dans l'abandon et l'oubli, après des milliers d'années de magistrale suprématie.

Vingtième siècle: la résurrection du papyrus
Au cours de ce siècle seulement, Hassan Ragab — ingénieur, militaire, diplomate et savant égyptien — entreprend de faire revivre le papyrus. Nous l'avons rencontré au Caire. Au départ de ses recherches, il n'existe en Egypte plus qu'une seule touffe de papyrus, offerte à la curiosité des visiteurs du Jardin zoologique du Caire! Patiemment, Hassan Ragab plante, repique, développe de nouvelles cultures, multiplie les recherches et retourne sur les bancs de l'Institut national polytechnique de Grenoble, qui lui décerne, à l'âge de 68 ans, le titre de Docteur en biologie appliquée pour sa contribution à l'étude du papyrus et de sa transformation en support d'écriture.

Bureau sans papier ?
En séminaires et dans les revues spécialisées, techniciens, scientifiques et futurologues esquissent à grands traits les moyens de communication de demain. Le progrès, certes, avance à pas de géant. Et la perspective d'une administration, d'un bureau sans papier, suscite déjà quelques appréhensions. Nous n'y croyons pas!
Pour ramener ces extrapolations péremptoires à de plus saines proportions, considérons avec quelques millénaires de recul cette époque de développements technologiques fulgurants. Retrouvons l'existence, plus ou moins paisible, d'un peuple qui ignorait encore le papier, l'imprimerie et les télécommunications. Dans le cadre de nos évocations sur les anciens supports de l'écriture, nous avions publié dans un précédent bulletin un reportage sur la fabrication artisanale du papier. Aujourd'hui, nous remontons de quelques siècles encore le cours du temps pour redécouvrir le papyrus, ce noble et prodigieux moyen de transmission de la culture, de l'histoire et de l'information, qui nous plonge dans une respectueuse admiration.

Comment se fabrique le papyrus

  • Plantation de papyrus dans la vallée du Nil.
  • Le papyrus atteint plus de 4 mètres de haut. La basse tige seule est utilisée pour la fabrication des feuilles de papyrus.
  • Gracieusement décorative, l'ombelle de papyrus se déploie à floraison: juin/ septembre.
  • Les tiges ont environ un an lorsqu'elles sont coupées, généralement en été. Elles rouissent ensuite dans l'eau jusqu'à leur transformation.
  • Première opération: on ôte l'écorce de la tige encore fraîche. La moelle blanche apparaît nettement.
  • Deuxième opération: la moelle de la tige est découpée en bandes d'environ 3 mm d'épaisseur.
  • Les bandes baignent dans l'eau 2 à 4 jours durant, jusqu'à élimination des composants solubles. Simultanément, les fibres s'assouplissent.
  • Les bandes sont alors laminées au rouleau sur un socle de bois. On élimine ainsi l'eau saturée de composants solubles, en facilitant le collage ultérieur des bandes. On procède ensuite au découpage des bandes, aux largeurs et longueurs requises.
  • La composition de la feuille: une phase captivante du processus de fabrication. Cette opération s'effectue sur un feutre recouvert d'un lé de coton de format légèrement supérieur à la feuille en préparation.
  • La feuille de papyrus se compose de deux couches de bandes entrecroisées. La première couche est constituée de bandes parallèles, dans le sens de la longueur et juxtaposées avec un chevauchement de l'ordre de 1 mm.
  • La deuxième couche se compose transversalement. Un lé de coton et un coupon de feutre recouvrent la feuille terminée.
  • La presse élimine l'eau. Cette opération est accélérée par le remplacement systématique des feutres.
  • Vue à contre-jour une feuille sèche dé papyrus montre clairement la constitution de la feuille.

CONTACT I Baumgartner Papiers I

[sommaire]



Le filigrane

Définition du Petit Robert: «Dessin imprimé dans la pâte du papier par le réseau de la forme et qui peut se voir par transparence.» Sur la machine à papier moderne, le filigrane ornant le cylindre égoutteur amincit par pression la bande de papier encore humide et laisse des signes clairs dans le papier sec. C'est le filigrane «véritable», par opposition à l'imitation obtenue par gaufrage.

Histoire du filigrane
Le filigrane a un lointain passé, qui remonte au 13e siècle (Fabriano, 1280). On en doit le plus ancien témoignage au juriste italien Bartolus de Safferfenato, de l'Université de Pérouse, en Ombrie, qui lui consacre un chapitre intitulé «De signis quibus utuntur fabricatores chartarum de papyro», dans un traité sur l'héraldique, datant de 1350. Bartolus dit entre autres: «Dans les Marches d'Ancône se trouve le château de Fabriano, où l'on cultive admirablement l'art de fabriquer le papier. Plusieurs régions voisines s'adonnent à cet artisanat. Certains moulins fournissent un meilleur papier, du fait surtout de l'habileté des maîtres papetiers. Chaque feuille de papier porte ici un signe qui précise l'atelier d'origine.»

Réalisation du filigrane
Filigrane, de l'italien «filigrana» (fil à grain), définit à l'origine une œuvre d'orfèvrerie, faite de fils de métal (argent, or) entrelacés et soudés. Le filigrane du papier s'élabore de la même façon.
Quelques fils métalliques fins, fixés sur le fond de la forme, dessinent en relief des motifs, initiales ou millésimes. A l'égouttage, la pâte à papier, égalisée, se dépose en couche légèrement plus mince sur le relief du filigrane. Sur le papier sec, la différence infime d'épaisseur est parfois détectable au toucher. Par transparence, les lignes se détachent clairement du fond nettement plus sombre de la feuille de papier.

Importance du filigrane
Dans son œuvre «Das Buch vom Papier», Armin Renker voit dans le filigrane une expression de la culture gothique du Moyen Age et un label d'origine indiscutable du papier européen. A quelques rares exceptions près, dès le début de la fabrication du papier en Europe occidentale, chaque feuille est dotée d'un filigrane. Il faut y voir une manifestation de l'esprit qui animait les corporations naissantes —aux emblèmes symboliques — et incitait le papetier à personnaliser sa production et à authentifier son œuvre aux yeux des générations actuelles et futures.
Dans la lignée du tailleur de pierre, fier de signer sa belle ouvrage, le papetier «gravait» son signe dans le papier. Signature personnelle d'abord, le filigrane devenait marque de fabrique. Plus tard, l'imprimeur tint lui aussi à doter sa production d'un label d'origine et de qualité. Imprimeur et papetier collaboraient étroitement — le premier influençant notablement la conception graphique des signes — avec une volonté manifeste de valoriser le produit en lui conférant une distinction particulière. C'était, déjà, de la publicité!

Les signes
Le fil métallique, courbé, modelé, dessine très simplement les premiers filigranes: croix, étoile, cercle, ovale.
Les signes deviennent ensuite plus représentatifs: outils, symboles, motifs religieux, fleurs, animaux, personnages mythologiques, armes, initiales et millésimes.
Les filigranes primitifs, de conception très sommaire, ont vraisemblablement été réalisés par les papetiers eux-mêmes, sur leurs formes. Cette activité suscita plus tard une spécialisation professionnelle, plus particulièrement en France, où les «formaires» eurent leur siècle de prospérité. Ainsi naquirent de nouveaux dessins, d'un haut niveau artistique plus achevé.

16 000 filigranes
ont été réunis dans l'œuvre complète de Ch. M. Briquet, Suisse romand d'origine française. Une entreprise d'envergure, qui ne présente toutefois qu'une sélection limitée de tous les filigranes retrouvés dans les archives des principaux centres culturels européens et exclut les réalisations postérieures à l'an 1600.

Filigranes de qualité, poids et format
Dès l'origine, le filigrane permet plus communément de distinguer les diverses sortes et formats des papiers, voire même leur qualité. Pour l'imprimeur, il constitue une garantie de disposer toujours du papier de son choix et d'une qualité régulièrement constante. Il lui précise poids et format et lui assure indubitablement la disponibilité du support correspondant à sa technique d'impression. Aujourd'hui encore, le filigrane —véritable ou imité — tend à souligner des aptitudes exemplaires, à certifier la finesse du matériau. Il constitue, en fait, un véritable label de qualité. Seuls des papiers de choix sont actuellement filigranés: papiers machine à écrire, papiers-valeurs et papiers à la cuve, entre autres.

Technique du filigrane
Elle a fait de notables progrès depuis les premiers signes formés au fil métallique. En modelant le relief du tamis égoutteur, on obtient aujourd'hui, par empreinte, des effets d'ombre et de lumière se dissociant nettement du filigrane linéaire original. Portraits et œuvres d'art sont ainsi reproductibles dans la pâte à papier. Ces filigranes ont surtout une vocation pratique: la réalisation de papiers-valeurs défiant la contrefaçon (billets de banque!).

Le filigrane moderne
A l'origine, seuls les papiers à la cuve étaient filigranés. Le filigranage à la machine à papier, sur toile sans fin, implique une technique nouvelle, adaptée au processus de fabrication. Le fabricant de papier utilise un égoutteur cylindrique de faible diamètre, pressé sur la bande de papier encore humide. Les vergeures se réalisent d'ailleurs selon le même procédé. Les papiers-valeurs sont en principe dotés d'un filigrane imprimé dans la pâte en continu, généralement artistique et malaisément imitable. Les frais de réalisation des égoutteurs nécessaires pour l'empreinte de filigranes véritables font obstacle à l'expansion du papier filigrané. Il faut en effet compter une à plusieurs dizaines de milliers de francs pour la seule conception du cylindre.

L'imitation
Elle est aujourd'hui couramment adoptée pour les papiers à dessins, papiers-valeurs, papiers machine à écrire et similis Japon. Il s'agit surtout de marques réalisées sur papier sec, par gaufrage ou impression d'une encre grasse incolore. Le dessin a la netteté et la franchise du filigrane véritable. Mais l'imitation est alors aisément décelable, même par le profane.
La preuve irréfutable est faite par trempage dans une solution concentrée de soude caustique. Le filigrane véritable devient rapidement très nettement distinct et affirme encore sa présence après un bain prolongé. Soumis au même traitement, l'imitation s'efface et disparaît très vite de la surface du papier.

Le filigrane à la molette
Le compromis entre le filigrane véritable et l'imitation s'imprime dans la bande de papier humide par des reliefs portés sur un cylindre de caoutchouc, intervenant avant le passage dans la sécherie de la machine à papier.

Propos en filigrane
Le filigrane suggère une évocation sympathique à tous ceux qui transforment, impriment et utilisent le papier. Il a suscité de nombreux ouvrages et traités, abondamment documentés et illustrés. Dans ce bulletin, nous vous présentons, en bref et en quelques images, ce qu'il faut savoir sur le filigrane pour mieux en apprécier les charmes discrets. Les plus anciens filigranes connus datent des années 1280. Du premier signe expressif — une croix — aux symboles, contremarques, blasons et portraits finement ouvragés ifs nous racontent sept -siècles d'histoire et de progrès artisanal au service des arts graphiques.
A travers les âges et l'évolution des techniques d'impression, ils authentifient toujours la qualité affirmée du beau papier. Ils confirment encore aussi cette volonté de mieux faire qui anime les fabricants de papier, les distributeurs et les imprimeurs, cultivant tous, avec honneur, une tradition confortée par le progrès.

CONTACT  I  Baumgartner Papiers I

[sommaire]