2013

Un réseau qui voudrait grandir


Success 2013
Success 2010
Success 2009
Success 2008
Success 2007
Success 2006
Success 2005
Success 2004
Success 2003
Success 2002
Success 2001
Success 2000















Un réseau qui voudrait grandir

La Liberté avait relaté cette expérience privée, qui avait atteint son objectif. En 2007 – 2009 quatre apprentis de commerce avaient terminé leur formation grâce à un réseau appelé ID-Group, réseau piloté et coaché par Royal Agency SA sous la responsabilité de Narcisse Niclass.
Les quatre apprentis avaient ainsi pu accomplir leur formation, avec succès et avec leur sésame, tous avaient trouvé un job : Joël Grandjean, Marie-France Haas, Xavier de Sury, Sandra Dessibourg.
La mise sur pied de ce réseau, le premier monté par une structure privée avait nécessité plus de 100 heures de travail en discussions, questionnaires, visites et rapports. C’était en plus du temps consacré au suivi des apprentis, juste pour satisfaire à des exigences, nouvelles, des services de la formation professionnelle. Malgré le succès, nous n’avons pas voulu reconduire l’expérience qui était trop lourde en raison des exigences de fonctionnaires.

Article de La Liberté par Gérard Tinguely
«Je suis ambitieuse, le domaine administratif et l'encadrement sont faits pour moi. Je travaille de manière autonome, même sous pression, je suis capable d'initiative.» Sur son site Internet; Sandra Dessibourg, 20 ans, va droit au but. Comme trois autres apprentis de commerce, elle a terminé sa formation au sein du réseau d'entreprises ID-Group créé en 2006. Et elle vient d'être engagée par le Groupe Mutuel.

ID-Group réunit actuellement quatre petites sociétés : Royal Agency (pub et marketing), MDL SA (Internet); TCA SA (gestion) et Fireço SA (fiduciaire). Ne pouvant satisfaire chacune séparément à toutes les: exigences de l'apprentissage, elles ont décidé de collaborer pour des compléments de formation, lançant ainsi un réseau pilote pour employé de commerce. "Avec un certain succès", selon l'initiateur Narcisse Niclass, tous les quatre apprentis pris en charge ayant trouvé un travail. Elargi, ce type de réseau pourrait accueillir soixante apprentis, assure-t-il.

Servir à d'autres
Elle vient d'être engagée par la fiduciaire ou elle a été principalement formée. Marie-France Haas a apprécié d'avoir vu autre chose (marketing, Internet) mais sa voie est toute tracée. Elle fera en trois ans son brevet de comptable. Xavier de Sury, lui, a mis en place le réseau et constaté des résistances, au nom des règlements, dans les services de l'Etat.
Xavier de Sury a créé son entreprise, une régie immobilière Xama Immo et Joël Grandjean est entré au service de Régis SA à Fribourg.

Travaillant deux jours par semaine dans une agence immobilière, le jeune homme s'est lancé en indépendant dans la gérance et le courtage:" J'ai eu un coup de pouce d'un promoteur bernois qui m'a confié une affaire. Les outils que j'ai apprivoisés dans le réseau (Internet, compta, marketing) me servent pour ma société. Je fait tout moi-même". ID-Group a aussi permis à Joël, ans, de terminer son apprentissage.
Et le réseau a recueilli Salvatore, venu de l'administration cantonale, pour sa deuxième année d'apprentissage. Du côté de ses responsables, grand est donc le désir de voir les expériences d'ID-Group servir à d'autres, de susciter un peu d'intérêt et de soutien de l'Etat.

Au service de la formation professionnelle, son responsable Fritz Winkelmann signale que la loi (LFPR) permet de signer des contrats de prestations avec des privés. La contrepartie de toute aide et son contrôle. L'Etat soutient déjà trois réseaux (Reflex, pour cinq professions; Fri-Bap, pour les jeunes en difficulté; un autre pour les gestionnaires en intendance).Mais aucune demande officielle,confirme M.Winkelmann, n'est encore parvenue de la part d'ID-Group. Qui doit donc se décarcasser lui-même.

[sommaire]